Accueil | Articles | Régime DUKAN pour maigrir
alimentation-et-regime-dukan
regime-dukan-pour-maigrir

Régime DUKAN pour maigrir

alimentation-et-regime-dukan

Ce régime tient son nom de son fondateur le médecin nutritionniste français, le Dr. Pierre DUKAN, spécialiste du comportement alimentaire et de la rééducation nutritionnelle.

Dans son ouvrage « je ne sais pas maigrir », publié pour la première fois en l’année 2000, il expose les grandes lignes de son régime, que voici.

les 4 phases du régime DUKAN :

Le régime DUKAN à première vue, est une forme dérivée du régime hyperprotéiné. En d’autres termes, c’est un régime riche en protéines, et pauvre en glucides et lipides. Le régime se déroule sur quatre phases.

La première phase dite Phase d’attaque :

Au cours de cette phase, la consommation quotidienne se limite à des protides ou protéines pures qui permettent d’accélérer massivement le processus de perte de poids. Les seuls aliments à consommer sont : les viandes, les volailles sans la peau, les poissons, les fruits de mer, les produits laitiers sans matière grasse, les jambons maigres et les oeufs. Les boissons permises sont l’eau, le café et le thé. Tous les autres aliments sont interdits, notamment les produits céréaliers, les fruits et les légumes. Cette phase dure de 3 à 10 jours selon l’objectif désiré.

La deuxième phase appelée Phase de croisière :

Dans cette phase, dite aussi phase d’alternance, on ajoute progressivement des légumes au régime précédent. Les féculents, comme les pommes de terre, sont interdits à ce stade. On alterne alors ces deux premières phases, jusqu’à atteindre le juste poids. Un jour sans légumes et un autre avec légumes.

Le volume maximum à perdre est d’un kilo par semaine. La durée est déterminée en fonction des kilos à perdre.

La troisième phase baptisée Phase de consolidation :

Aux protéines naturelles et aux légumes ajoutés au cours de la deuxième phase, on ajoute progressivement un fruit, un peu de pain, un peu de fromage et du son d’avoine. Les féculents sont permis à hauteur d’un à deux par semaine.
Le principe est de revenir doucement au régime habituel d’avant.

On parle ici de consolidation, le but est donc de consolider le résultat réalisé pendant les deux premières phases.
La durée de cette phase dépend, comme les premières d’ailleurs, des kilos à perdre. On recommande 10 jours pour chaque kilo à perdre.

Le jeudi est considéré comme une journée où seules sont consommées les protéines naturelles. Un à deux repas gala sont permis par semaine, pendant lesquels on peut manger à volonté tout ce qu’on veut.

La dernière phase : Phase de stabilisation :

C’est une phase sans limite dans le temps et peut être à vie. C’est un retour progressif à la vie normale d’avant le régime, mais des consignes et des directives précises sont à observer. A savoir, le régime de la phase d’attaque (régime qui se limite aux seules protéines naturelles), doit être suivi une fois par semaine, la pratique d’une activité physique (le régime fait allusion uniquement à la marche) chaque jour pendant une vingtaine de minutes. Il est recommandé de consommer 3 cuillères de son d’avoine régulièrement et quotidiennement. Le jeudi est maintenu comme le jour de protéines naturelles par semaine.

La marche est préconisée dans les diverses phases comme activité physique à pratiquer régulièrement. Sa durée est variable suivant le profil et les capacités de chaque personne.

Avantages du régime DUKAN

La perte de poids au cours de la première phase est importante et rapide, ce qui a un effet très encourageant et motivant, psychiquement parlons. La perte de poids ne touche pas les muscles en raison des quantités de protéines considérables incluses dans le régime.

Dans les autres phases, le processus de perte de poids est moins rapide mais contrôlé. Les repas de gala permis au cours de chaque semaine, permettent d’éviter la frustration, même si la période de stabilisation est infinie et longue.
Le son d’avoine réduit considérablement l’appétit, et donc agit comme coupe faim naturel.

Inconvénients du régime DUKAN

Le risque de reprise de poids et effet yo-yo est considérable. Ceci est dû essentiellement au caractère hypocalorique du régime.

La perte de poids enregistrée au démarrage est en réalité un mélange de fonte de graisse et de perte d’eau à la fois (manque de glucides). Ce qui donne une fausse idée sur le vrai volume de la perte réelle de graisse.

La consommation massive des viandes et des oeufs risque d’augmenter le taux de cholestérol. Le son d’avoine permet de réduire l’appétit, mais réduit considérablement aussi l’absorption de certains minéraux par le corps, notamment le zinc et le fer, éléments essentiels à sa survie et à son bon fonctionnement. Résultat : à long terme ceci peut représenter un réel danger à prendre en considération.

Comme tout régime restrictif, ce régime est monotone, peu varié et représente un risque de carence en nutriment trop élevé. Des effets indésirables ont été ressentis chez certains utilisateurs, comme des maux de tête, de l’hypotension, la perturbation du cycle menstruel chez les femmes, des sensations de vertige et des nausées, des perturbation des cycles de sommeil et des insomnies, des cas de constipation, des sensations prolongées dans le temps de faiblesse, des problèmes rénales, la bouche sèche et une mauvaise haleine.

 

Notre avis

Comme tout régime restrictif, le régime DUKAN propose une méthodologie qui se base sur un mode alimentaire strict et médiocre. L’activité physique se limite à la marche. C’est une solution qui reste provisoire, puisque le plus important à long terme, pour toute personne qui désire réellement perdre du poids, c’est d’adopter un mode de vie sain et équilibré. Et surtout d’être à l’écoute de son corps et des signaux qu’il émet.

Avoir une alimentation équilibrée et un mode de vie actif est la seule garantie du bien-être et de la longévité. Le priver continuellement est une punition injustifiée et peut s’avérer dangereuse à la longue.

Le régime DUKAN peut être très efficace à court terme, mais aucune étude n’a confirmé son efficacité à long terme. Le risque de reprendre du poids est omniprésent et très probable.

Maigrir passe aussi par les émotions, si on est frustré, on peut chuter à chaque moment, et si on n’aime pas notre mode de vie actuel, il est fort probable qu’on va s’en passer tôt ou tard, c’est juste question de temps! Faites de votre « perte de poids » une passion et non un calvaire!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*